×

Annonce

There is no category chosen or category doesn't contain any items

La législature 2017, contrôlée par les républicains, a voté contre toutes les lois proposées visant à augmenter le tourisme et les emplois hautement rémunérés en Floride.

La session législative de la Floride, qui dure 60 jours, est maintenant terminée et, comme l'a prédit ce journal il y a plusieurs semaines, elle a clos sans budgétiser des fonds pour attirer davantage de touristes et industries payantes.

Le Sénat de Floride et la Chambre des Représentants n'ont pu arriver à un accord pour appuyer le financement des programmes demandés par le gouverneur Scott, afin d'accroître le tourisme et d'attirer des industries qui offrent des emplois bien rémunérés en Floride. Pas seulement ceux à salaires minimums.

L'Assemblée législative de Floride a réduit à 25 millions, au lieu des 76 millions requis, les fonds pour attirer le tourisme. Elle a complètement supprimé un fonds soutenant les efforts du gouverneur pour amener les industries à haute rémunération en Floride. D'autres États, comme New York, font de la publicité à l'échelle nationale pour attirer de grandes industries. La Floride, dirigée par président Corcoran de la Chambre des Représentants, a bloqué tout ce financement qu’il appelle du « bien-être social » corporatif.

Le président Corcoran, qui représente une région non touristique de la Floride, semblait plus intéressé à son avenir politique qu’au meilleur intérêt de l'État.

Il a également arrêté toute expansion des jeux de hasard en Floride afin que certains touristes et visiteurs continuent à dépenser dans les casinos de d'autres États et dans les Bahamas, au lieu de la Floride. Le montant perçu des taxes générées par cette expansion du jeu, réduirait le fardeau pour les propriétaires de maisons de la Floride (y compris les propriétaires canadiens) dont les taxes augmentent en raison de la reprise économique en Floride.

Les Canadiens paient des taxes beaucoup plus élevées sur leurs propriétés que les résidents de la Floride puisqu'ils ne peuvent être admissibles aux exemptions « homestead ». Les Canadiens sont loin d’être une plaie pour l’utilisation des services locaux, comme les écoles, la police, la protection contre les incendies et le coût du système judiciaire. Ils ne sont pas sur le bien-être et sont autonomes. Ils devraient donc avoir droit à certaines exemptions pour diminuer leurs taxes foncières croissantes. Cela est particulièrement vrai lorsque le dollar canadien perd de la valeur.

Il est également clair que la Législature floridienne actuelle n'a pas endossé les souhaits des résidents de la Floride. Elle a refusé d'adopter une loi pour mettre en vigueur le droit des Floridiens d'obtenir de la marijuana médicale. Les électeurs ont pourtant déjà approuvé l'utilisation de la marijuana médicale en grande majorité, mais l'Assemblée législative semble donner l'impression d'ignorer les souhaits de la population.

Le président de la Chambre républicaine est Richard Corcoran, originaire de Lutz, petite ville située dans la partie centrale de la Floride qui n'attire certainement pas les touristes canadiens, ou autres, pendant la saison hivernale. Tant que nous aurons des politiciens tels que Corcoran au contrôle de notre Assemblée législative, la promotion touristique en Floride ne recevra aucune aide.